Trouver son poids idéal (sans faire de régime) en trouvant sa voie

perdre_du_poids

 

Vous êtes nombreux à rêver de trouver votre poids idéal et retrouver votre vitalité.  D’expérience, je comprends ce désir et je ne considère pas cela comme une fantaisie ou une illusion. Cela m’a changé la vie.

Mon expérience me montre que le poids n’est pas qu’une affaire d’alimentation. C’est une question d’équilibre général. Un alignement entre son esprit, son coeur et son corps.

Comment aligner son esprit, son coeur et son corps?

Certains ont en effet un poids stable en mangeant beaucoup ou mal. À l’inverse, certaines personnes mangent peu et grossissent quand même, parce que d’autres domaines de leur vie les « gonflent ». Parce que les contrariétés et les obligations leur pèsent sur le dos.

Grâce aux neurosciences, nous savons aujourd’hui que notre état d’esprit et nos pensées influencent notre production hormonale. Certaines pensées et activités jouent un rôle déterminant sur nos hormones. Par exemple, les pensées positives ou la méditation nous font sécréter les “hormones du bonheur”.

Inutile donc de s’acharner sur les restrictions alimentaires, lorsque notre système hormonal (qui dirigent tous les autres systèmes de notre métabolisme), est déséquilibré.

Il est donc judicieux d’identifier ce qui nous pèse et de faire des choix pour être en accord avec soi-même (se respecter).

Partir à la découverte de soi

Pour être en accord avec soi-même, cela implique de commencer par se demander : qu’est-ce que je veux vivre et ressentir ? Qu’est-ce que j’aime faire ? Quels sont mes besoins profonds ?

Pendant plusieurs années, j’ai fait des régimes alimentaires très contraignants qui ne m’ont pas faire perdre du poids, au contraire. Je regagnais plus que ce que j’avais perdu dès que j’arrêtais le régime. Tout ce que j’ai gagné, c’est une énorme frustration et une perte de confiance en moi (je suis nulle, je ne suis pas capable).

Ce mal-être m’a finalement amenée à me poser les bonnes questions.

  • Qu’est-ce que je veux vivre et ressentir?
  • Qu’est-ce que j’aime faire?
  • Quels sont mes besoins profonds?

Tant que je n’en suis pas conscient(e), je ne peux pas aller vers ce qui me correspond : être en accord avec moi-même.

C’est en faisant un travail en développement personnel (thérapie individuelle et stages en groupe dans différents domaines) que j’ai commencé à apprendre à me connaitre. J’ai découvert ma personnalité, c’est-à-dire mes qualités et mes faiblesses, mes blessures ou mes manques. Nous en avons tous.

J’ai appris qu’il était illusoire d’attendre que les autres comblent mes manques ou d’essayer de compenser.

J’ai compris que mon poids était le reflet de mes pensées, de mes peurs et de mes croyances réductrices.

C’est en reconnaissant tout cela que j’ai pu commencer à m’accepter telle que j’étais. A utiliser mes qualités et faire de mes faiblesses des atouts.

Ce travail thérapeutique m’a permis de libérer une partie des émotions négatives qui étaient bloquées en moi (peur, frustration, colère). C’est en les reconnaissant et les exprimant que j’ai pu commencer à m’alléger.

Quelles que soient notre histoire ou notre personnalité, il me semble indispensable de s’occuper de lever le voile sur tous ces fantômes (contraintes, non-respect de soi, émotions enfouies, non-dits) qui nous plombent et nous empêchent de maigrir avec la meilleure volonté du monde.

Enfin, ce travail m’a donné accès à mes besoins profonds (que j’ignorais ou ne m’autorisais pas à respecter). A partir de là, j’ai pu réfléchir à ce que je voulais vivre et ressentir, et ce que j’aimais faire.

perdre_du_poids

Trouver sa voie

Mes rêves n’étaient pas très clairs. Je n’en n’avais pas une idée précise. Ce qui était sûr, c’est qu’ils étaient à l’opposé de la vie que j’avais construite. Je culpabilisais à l’idée de déconstruire tout ce que j’avais mis tant d’années à mettre en place : un CDI bien rémunéré, un poste à l’export envié par beaucoup, un appartement confortable, une carrière prometteuse, une liberté que je n’aurais lâchée pour rien au monde.

Ce à quoi j’aspirais me semblait juste impossible et déraisonnable.

J’ai donc continué à m’occuper de moi. Je me suis inscrite à une formation en massage, sans aucune autre intention que mon bien-être.

Pour la première fois de ma vie, je me traitais comme je m’occupais de ceux que j’aimais. Je me faisais plaisir. Je m’accordais de l’importance. Je m’écoutais et je me respectais.

A partir de là, ma vie s’est transformée. A partir de là, j’ai perdu du poids sans faire de régime.

Le massage a également nourri mes besoins de reconnaissance (physique et spirituelle). J’ai aussi découvert un talent inné. Cela m’a tant apporté, qu’il est devenu évident d’en faire mon métier.

J’ai donc pu commencer à faire, au niveau professionnel, ce qui me tenait à cœur et ce qui avait du sens pour moi. Mon entourage a changé. J’ai rencontré des gens qui étaient sur la même longueur d’onde. J’ai attiré des opportunités et des moyens inespérés pour créer la vie qui me correspondait.

Mon esprit, mon cœur et mon corps s’alignaient doucement, mais sûrement. Ma timidité, mes complexes, mes peurs se sont atténués.

Ensuite, j’ai rencontré le compagnon de vie qui me convenait et avec qui j’ai pu m’épanouir.

J’ai continué à faire – toujours un peu plus – ce qui me nourrissait vraiment et à perdre des kilos sans effort (environ 12 kilos en 10 ans, sans restriction), en écoutant mes besoins.

N'attends pas le changement

 

S’engager pour faire ce qui nous tient à coeur correspond pour moi à la voie de l’expérience, même s’il s’agit de petites actions ou de petites décisions au départ.

C’est seulement dans l’expérience que nous pouvons prendre conscience de ce qui nous empêche d’avancer. C’est dans l’expérience que nous pouvons faire grandir la confiance en nous.

Nous ne sommes jamais obligés de rester dans le mal-être. En le faisant, nous activons une bombe à retardement qui nous obligera à nous occuper de nous, tôt ou tard.

Nous avons le choix de décider ce que nous voulons. Nous pouvons tous identifier nos vrais besoins. Lorsque ce choix et cette décision sont pris, les solutions qui nous conviennent arrivent.

BD3046F9-5B7B-4E0C-9935-FA0DECD6D9BE

Répondre à ces questions est le début de la transformation. Cela met en route un processus qui vous permettra d’attirer les solutions.

Qu'est-ce que je veux vivre et ressentir? 

Qu'est-ce que j'aime faire?

Quels sont mes besoins profonds?

Pour aller plus loin je vous invite à lire cet article. Dans la dernière partie vous trouverez comment identifier ce que vous voulez.

Si cet article vous a plu, likez et partagez à ceux que vous aimé.

Vous avez des questions? Posez les dans les commentaires.

Comments

comments

Auteur : Coralie

Thérapeute, auteur, sage femme des consciences et des rêves.

18 pensées sur “Trouver son poids idéal (sans faire de régime) en trouvant sa voie”

    1. Bonjour Ogier, Qu’entends-tu par rythme exact?

  1. Bel article, je partage tout à fait ton avis !
    Personnellement, ça fait 7 mois que je me suis prise en main, que mon alimentation est plus régulée et que je pratique plusieurs fois du sport. Malheureusement, sur la balance, mon poids est parfait par rapport à ma taille, limite un peu en dessous. Je suis devenue accro au sport, je vais à la salle et j’aime autant la cardio que la muscu. Je mange sainement. Mais je n’arrive pas à me débarrasser de ce bidou un petit peu présent ..

    1. Merci. Regarde coté symbolique ce que signifie le ventre, cela t’aidera à le tonifier. Regarde aussi comment tu peux équilibrer ta vie en choisissant ce que tu veux. Tu peux le faire!

  2. Coralie tu as entièrement raison. Le poids et plus généralement notre aspect physique, ne sont que l’image que NOUS VOULONS PROJETER A L’EXTÉRIEUR DE NOUS-MÊME. Pour ceux qui suivent un peu le domaine, c’est une évidence. Chacun fait toujours en sorte d’être ce qu’il veut être dans le plus profond de lui-même. Il (elle) serait sur une île déserte, pas de problème. Mais il (elle) est dans une société qui a ses règles et ses démons. Alors quand on est trop gros, ou trop maigre…, on n’est plus en phase avec l’image de la moyenne de la société et consciemment, on se sent en décalage avec notre milieu de vie… avec raison.
    Le problème n’est effectivement pas ce que nous mangeons ou ce que nous faisons, mais pourquoi nous le faisons. Et souvent nous NE SAVONS PAS pourquoi nous faisons ceci ou cela. Cela vient du plus profond de nous et nous OBÉISSONS. C’est ainsi que nous allons boire de l’alcool, manger n’importe quoi, fumer, peut-être nous droguer… Nous savons que cela est débile et mauvais pour la santé. Mais nous le faisons quand même, poussé par on ne sait quelle force intérieure, quel besoin inavoué, quel déséquilibre à combler. Voilà c’est dit. Déséquilibre. Chacun de nous traîne des déséquilibres depuis son enfance et en rajoute à chaque moment qui passe. Cela entraîne dépressions, prises de poids, comportements anachroniques et incompréhensibles pour nous-mêmes qui mettons cela en œuvre.
    Essayer de comprendre son inconscient, c’est très compliqué pour un initié, impossible pour la plupart sans aide extérieure. Faites-vous aider. Faites des massages, comme le dit Coralie, qui vous feront prendre conscience de la profondeur de votre corps et de votre esprit. Mais surtout, surtout, prenez conscience que la solution à tous vos problèmes existe et que surtout, surtout, vous êtes le (la) seul (e) à la connaître.
    Merci à toi Coralie pour tout ce que tu fais pour aider les autres.
    Bernard

    1. Merci Bernard pour ton retour, oui, tout est possible! Et comme tu le dis il faut déjà prendre conscience de son mal-être et de ses causes. Pour ce qui est de l’apparence par rapport aux autres, on s’en soucie quand on manque de confiance en soi, donc pour moi il est nécessaire d’apprendre à me connaitre. Ensuite, l’apparence passe au second plan et c’est mon bien être (ou pas) qui me guide. Le surpoids baisse mon énergie et m’entraine vers l’inertie, donc me fait sentir mal… mais certains trouveront aussi leur bonheur au-delà de leur physique, s’ils savent qui ils sont. A chacun donc de trouver ses solutions. Ce qui compte, c’est de savoir qu’elles existent.

    1. Bonjour Kimberly, Je connais : frustration, mal-être, dévalorisation… Fais-toi aider! Les solutions existent. Il y a quelqu’un de spécialisé et compétent dans ton entourage : trouve-le. C’est toi qui choisit et être bien dans sa tête et son corps rejaillit de façon positive sur tous les domaines de ta vie. Go! A bientôt, Coralie

  3. Hello, super ton article ! Tu donnes de bons conseils encourageant ! Je ne savais pas qu’on pouvait perdre du poids comme ça, enfin je n’en avais pas conscience ! J’adhère à tes conseils 🙂

    1. A 20 ans, je n’en avais pas conscience non plus. Et personne ne nous explique cela alors que c’est tellement évident. Bonne route à toi Mathilde, Coralie

  4. Wow, article super inspirant, c’est vrai qu’on ne se rend pas compte que parfois la perte de poids ne se fera pas si on est pas bien psychologiquement

    1. Merci Salwa pour ton retour. Oui, nous avons tous un équilibre à trouver. A bientôt, Coralie

  5. Quelle chance d’avoir trouvé ta voie. Je suis également intimement persuadée que si on est heureux tout va mieux. Moi à 35 ans, je ne sais toujours pas quoi faire professionnellement. Je commence déjà à changer, pour enfin me plaire et pas pour plaire aux autres, mais ça ne me suffit pas.

    1. Bonjour Céline, Je ne crois pas en la chance! Chacun son chemin, il n’y a pas un âge pour trouver et il n’y a pas qu’une voie. Tu peux trouver la tienne si tu suis ce qui te fait vibrer. Ce sera peut-être en plusieurs étapes, ce qui te permettra de construire des fondations solides. Bravo pour cette première initiative et affirmation de toi. Qu’est-ce qui ne te suffit pas? Coralie

  6. J’ai arrêté les régimes et vouloir perdre vite car ça ne marche plus pour moi. Je suis plus en mode alimentation saine, équilibre et un peu de sport.. je pense que c’est mieux sur le long terme.

    1. Bravo Tamara! C’est une façon de prendre soin de soi et non de se priver, restreindre ou se juger en permanence et c’est plus favorable à notre épanouissement. Si tu le fais en conscience, ce sera encore plus efficace. Et coté travail, créativité, as-tu trouvé ta voie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *