Quelle différence entre l’âme et le Soi?

C’est une question qui revient souvent et à laquelle il nous appartient de trouver la réponse par nous-même.

Donner une définition ne sera jamais juste. C’est un peu comme avec le silence : il disparaît dès qu’on le définit ou qu’on le nomme. On peut aussi remplacer silence par Dieu.

Autrement dit, Cela appartient aux réponses que l’on a à l’intérieur, dans son ressenti subtil, ses expériences, son Être.

Si donner une définition réduit, cela n’empêche pas d’en parler. Ce sont toutes mes lectures, relations et expériences qui m’ont permis de m’éveiller et de me diriger et m’ouvrir à ce qu’il y a au plus profond de moi.

Sans ces informations aurais-je été poussée vers l’intérieur? Aurais-je appris à faire confiance à cette Source en moi ? Aurais-je eu toutes ses prises de conscience et trouvé les ressources pour dépasser mes blessures, mes limites, etc.?

Voici donc ce que je peux vous dire sur le sujet aujourd’hui!

L’âme…

L’âme fait partie du Soi. C’est la partie la plus accessible, la plus proche du corps physique. Elle contient toute la mémoire de ce que nous avons vécu. Ce que nous avons intégré ou pas.

Ce que nous n’avons pas intégré – dans notre évolution vers notre totalité, notre vraie nature ou l’Amour – est ce qu’il nous reste à découvrir par l’expérience. Qui peut être agréable ou désagréable!

Ce qui n’est pas intégré est aussi inscrit dans notre âme. Et c’est elle qui nous pousse inconsciemment (ou consciemment pour ceux qui savent l’écouter) vers le chemin qui nous correspond afin de compléter notre évolution.

C’est notre âme qui fait s’accomplir notre destinée ou notre karma. Mais attention, il n’y a pas de fatalité. Nous n’en sommes pas victimes. C’est très important à saisir, car c’est en prenant notre responsabilité que l’on peut évoluer, et non en se positionnant en tant que victime (= se tirer une balle dans le pied = freiner son évolution = se ligoter soi-même pieds et mains)!

Nous ne sommes jamais victimes des autres, des circonstances, de la vie, de Dieu. Nous attirons les événements, les épreuves, nos relations et l’abondance de tout ce dont nous avons besoin, selon l’énergie que nous cultivons et toutes les informations vibratoires qui sont en nous (dont 90% sont inconscientes, eh oui, dommage).

Le corps physique est le véhicule de l’âme pour accomplir notre chemin.

Le Soi

J’associe le Soi aux diverses appellations telles que Soi divin, Conscience Supérieure, l’Esprit, notre Présence, Maître intérieur, Guide intérieur, Vraie nature, le Coeur… chacun à sa façon de nommer.

Le Soi englobe l’âme et donc y est relié. L’âme est comme le premier niveau du Soi. Le Soi est l’ensemble de nos dimensions, dont l’âme fait partie.

Si l’âme nous guide au travers de notre intuition, sans nous donner de recul ou de vision d’ensemble, le Soi lui connait tout le contenu de l’âme, ses tenants et ses aboutissants.

Par conséquent le Soi à la capacité d’aller au-delà de ce qui est programmé, du karma, de transmuter ou de créer. Il est libre. Il a le choix “en son âme et conscience”, car il est au-dessus de l’âme. Il est notre Conscience supérieure et non notre conscience ordinaire (celle des sens et du mental). La Conscience supérieure regroupant la conscience ordinaire et l’inconscient (vidéo à ce sujet).

Le Soi, c’est Dieu en soi! Omniscient, omnipotent, omniprésent. Le Soi est ce que nous sommes de plus élevé et de plus complet.

Encore une fois, on ne décide pas (avec son mental) d’être Soi. On l’est déjà mais les voiles multiples de notre inconscient (composés de blessures, de choix erronés, de croyances limitantes etc.) nous en réduisent l’accès.

Comment y accéder, se connecter?

Oui, sur ces belles paroles et connaissances, comment concrétiser, intégrer?

Comment y accéder, se connecter? Réponse de l’âme : en vivant ta vie et en ouvrant tes œillères! Réponse du Soi : en tirant les leçons de tes expériences et en devenant le créateur conscient de ta vie.

C’est l’expérience, la maturité, l’intériorisation qui nous font aller pas à pas faire ce que nous sommes vraiment.

Lorsqu’on n’est pas encore conscient de cette connexion, de cette guidance, cela demande de faire le calme (calmer le mental agité, les pensées, le ressassement, la distraction) et de se mettre à l’écoute.

Une fois que nous sommes familiarisé avec notre Présence et sa guidance permanente, nous pouvons y accéder à n’importe quel moment, en toutes circonstances… même en boite de nuit!

La communication avec le Soi, comme avec l’âme, se fait au travers de notre intuition et de nos ressentis physiques et subtils, dans l’instant présent pour chacun d’entre nous. Nous y avons tous accès. C’est notre guidance personnelle ou GPS intégré!

La personnalité, l’ego ou le mental n’ont aucune visibilité s’ils ne sont pas au service de l’âme ou du Soi. Ils sont à la fois l’avatar, les outils ou les instruments de l’esprit.

Concrètement ça donne quoi?

Le mental : “- comment je fais? Qu’est-ce que je dois faire? Quelle est la réponse? Quelle est la solution? J’ai mal! C’est trop dur! J’en ai marre! Je ne m’en sortirais jamais!”

Bla bla bla, des questions et encore des questions qui appellent d’autres questions!

Le Soi : “- Ne fais rien dans la confusion, calme-toi, fais le silence, écoute à l’intérieur, observe ton ressenti, tes sensations, tout se qui se manifeste en toi au niveau physique et subtil, ressens… et tu sauras tout ce que tu as besoin de savoir et de faire. Observe aussi les signes, les synchronicités, tes rencontres, ce qui se présentent à toi, tes relations, tes échanges, signes, coïncidences, qui t’apporteront dans les heures et les jours qui suivent des réponses ou des confirmations. Puis applique tous ses messages. Fais-le! Fais-toi confiance et ta confiance grandira. Ta vie coulera de Source.”

Bien sûr, ce sont des règles du jeu qui concernent tout le monde et ne rentrent pas dans le détail de ce qui se joue par rapport aux difficultés que vous traversez peut-être. Cependant, si vous commencez par là, vous verrez que vous trouverez les réponses précises à ce qui vous heurte, vous bouscule (ce que vous apprenez) en ce moment.

Enfin, la connexion à l’âme mène au Soi. La pratique régulière de la connexion et de la fidélité aux messages de sa guidance apporte une conscience de Soi de plus en plus grande et aboutit au Soi, notre totalité.

La bonne nouvelle est que vous n’avez rien d’autre à faire qu’à vous poser et vous mettre à l’écoute… de votre apparent silence intérieur.

Si vous pensées prennent le dessus, laissez-vous guider…

Voici un lien vers une méditation guidée inspirée de l’enseignement d’Eckhart Tolle.

Si vous souhaitez libérer les blocages qui vous empêchent d’écouter votre guidance personnelle (âme, Soi), cliquez ici.

Des questions, commentaires, partages? C’est là juste en dessous. Je vous y attends!

1 commentaire sur “Quelle différence entre l’âme et le Soi?

  1. Que vous dire Coralie! des magnifiques écrits que je partage tant ils résonnent en moi! Merci! Merci!
    Quel beau chemin parcouru et la joie de le poursuivre à l’écoute de cette méditation fabuleuse!
    Je l’attendais cet article (intuition) avec la méditation (frisson!) qui l’accompagne!
    J’ai retrouvé la voix de ma Coralie lie lie
    Maryse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *