48 heures pour augmenter son estime et réussir ce qui nous tient à coeur

 

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir vos qualités insoupçonnées et à neutraliser vos défauts inconscients afin de vous aimer davantage. C’est la clé pour vous aider à réussir ce qui vous tient à cœur.

Je vous en ai déjà parlé… l’équation est la suivante :

Pas d’estime en soi = pas de confiance en soi =

pas d’énergie positive pour « faire » = pas d’action !

De quoi s’agit-il ?

Pendant 48 heures, je vous propose d’écouter les jugements que font les personnes de votre entourage sur les autres. Juste observer, pas critiquer, commenter, juger ou polémiquer.

here-is-always-something-to-be-thankful-for

Observez que chaque critique concerne en réalité la personne qui l’émet. Ce qui nous dérange chez les autres est ce que nous avons en nous !

Exemple : si Hélène trouve que Paul est égoïste, c’est parce qu’elle l’est et ne s’en rend pas compte.

Cela est aussi vrai pour les compliments : ce que nous aimons chez les autres, ce sont les qualités que nous possédons, mais dont ne nous sommes pas forcément conscients.

Tout ce que nous critiquons ou aimons est une occasion de prendre conscience des défauts qui nous freinent dans la réalisation de ce que nous voulons vraiment et des qualités qui sont nos meilleures alliées.

Pour ce qui est de nos faiblesses, ce n’est pas super agréable, je vous l’accorde. Cet exercice  marche pourtant à tous les coups pour le positif comme pour le négatif ! Nous voyons toujours très bien les problèmes des autres, mais jamais les nôtres. Nous sommes capables de détecter les qualités des autres, mais rarement les nôtres… jusqu’à aujourd’hui, car maintenant, vous savez. Si vous souhaitez vous libérer, à présent, vous le pouvez… grâce à ce simple exercice.

Que dois-je faire concrètement ?

Observer les jugements qui me viennent à l’esprit ou que je formule aux autres.

Reconnaître et accepter que je suis ainsi, pour l’instant.

Changer les habitudes qui me poussent à cette attitude.

Exemple : je trouve untel têtu et pénible.

Questions :

Qu’est-ce que cela révèle? Je suis têtu et je ne m’en rends pas compte. C’est vrai, je suis comme ça pour l’instant. Mon père a toujours été comme ça et je le suis devenu en vivant à ses côtés presque malgré moi.

Qu’est-ce que cela m’apporte ? Cela me permet d’avoir raison, de montrer aux autres que je suis dans la vérité.

Quels inconvénients cela génère? Des disputes inutiles, des discussions stériles, un repli sur moi, l’isolement, etc.

Qu’est-ce que je peux faire ? En le reconnaissant et en voyant les problématiques que cela engendre, cela va ralentir, voire neutraliser ce reflex. Je peux ensuite choisir d’écouter les autres. Accepter d’autres points de vue. Accepter les autres tels qu’ils sont (ce n’est pas en accusant untel d’être têtu que je vais le changer de toutes façons)… et constater tous les bénéfices de ce changement d’attitude : plus de communication, d’échange, de respect, d’estime.

Autres exemples :

Je pense que Berthe est moche. Qu’est-ce que cette critique m’apporte? Un sentiment de supériorité. C’est le genre de critique « défouloir » (j’exprime ce que je ressens), mais qui surtout crée de la négativité. Que révèle-t-elle ?  Je n’aime pas mes rides, mon ventre, mes cheveux, je me trouve trop petit, etc. Qu’est-ce que je peux faire? M’accepter tel que je suis pour que mes faiblesses passent au second plan et que je puisse prendre soin de moi. C’est en m’aimant que je vais rayonner mes atouts.

Si je trouve qu’Albert est idiot, vous pourriez penser que mon cas est désespéré? Non, la bêtise, ça se soigne ! C’est seulement un manque de conscience ou de l’ignorance. Cela m’indique que je ne me pense pas assez intelligente et que j’en suis complexée. Je peux choisir d’apprendre ce qui m’intéresse et donc augmenter ma confiance en moi.

Si je trouve que Camille a du talent et du charisme… c’est ce que j’ai en moi. C’est ce sur quoi je devrais tourner mon attention afin de pouvoir exprimer tout mon potentiel.

Nous avons tous des défauts et des qualités, des faiblesses et des forces. Dans la plupart des cas nous refusons de reconnaître nos défauts. Nous essayons de masquer nos faiblesses. L’ego prend également un malin plaisir à occulter nos forces (fausse modestie, pudeur, timidité) car tout ce qui peut nous diminuer renforce son emprise.

blogtupeuxlefaire

Le seul moyen de neutraliser nos défauts est de les reconnaître et de les accepter. Le seul moyen de révéler nos qualités est de les reconnaître et de les accepter. Lorsque nous tentons de les cacher, elles nous limitent. Elles nous empêchent d’être nous-même et donc de vivre ce à quoi nous aspirons.

Soyez votre propre thérapeute! Amusez-vous à faire cet exercice pendant les deux prochains jours, et partagez ce que vous avez vécu dans les commentaires.

Vous avez aimé cet article et vous pensez que d’autres personnes devraient le lire, likez et partagez.

 

Comments

comments

Auteur : Coralie

Thérapeute, auteur, sage femme des consciences et des rêves.

2 réflexions sur « 48 heures pour augmenter son estime et réussir ce qui nous tient à coeur »

  1. super article Coralie ,oui on négligent trop nos défauts même des foi nos qualités.
    merci

    1. Bonjour Samia, J’utilise toujours cet exercice et j’en tire toujours des prises de conscience + un recadrage positif!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *