« Je veux changer de métier ou de façon de travailler »

 

pexels-photo-89860

Vous êtes nombreux à vouloir changer d’orientation professionnelle ou évoluer dans votre métier.

J’aimerais beaucoup vous donner la réponse… le truc, c’est que c’est vous qui l’avez ! La seule chose que je puisse faire, c’est vous aider à clarifier ce que vous souhaitez afin que les réponses que vous attendez émergent.

Il y a 17 ans, j’ai fait cette démarche et à l’époque j’étais dans le flou le plus total. Ma priorité était de quitter le climat délétère de l’entreprise où j’étais salariée (en pleine restructuration, traduisez « décomposition » !).

Je savais à peu près ce que je ne voulais plus
  • L’ennui et la lassitude. Je fais partie des gens qui font assez vite le tour de leur activité (un an et demi en moyenne !). Ce qui est souvent qualifié d’instabilité ou de caprice. Ce qui m’importe, c’est d’apprendre, de progresser et d’évoluer. Et c’est ce que je fais.
  • J’en avais également assez de « vendre » et je ressentais de la culpabilité puisque j’avais fait des études pour ça. Je pensais que changer de métier revenait à tirer un trait sur tout ce que j’avais fait avant (et ce pour quoi j’avais donné tant d’énergie). Je me sentais prise dans étau entre ce dont je ne voulais plus et mon désir aux contours incertains.
Je ne savais pas vraiment ce que voulais 
  • Une vie plus saine où j’ai plus de temps pour moi. Travaillant à l’export, les voyages très fréquents m’imposaient une vie déséquilibrée. J’étais aussi déçue par mon aspiration à parcourir la planète. La réalité était moins excitante : je passais ma vie dans les aéroports, les hôtels et les salons professionnels.
  • Je souhaitais être libre (moins de hiérarchie), sans imaginer une seconde être à mon compte.
  • Idéalement, je voulais gagner plus d’argent, au moins à la hauteur du travail que je fournissais ou de la valeur que j’amenais.
  • Et surtout, je voulais faire quelque chose qui ait du sens pour moi. Je m’autorisais à peine à le penser puisque je n’avais aucune idée du quoi.

Avant d’avoir eu le temps de clarifier mes souhaits, un conflit hiérarchique m’a donné l’opportunité de quitter l’entreprise dans des conditions acceptables. Je l’ai saisi, sans savoir où j’aillais. J’ai décidé de prendre 6 mois sabbatiques. N’arrivant pas à définir ce que je voulais dans l’atmosphère nauséabonde de l’entreprise, l’évidence était de faire une pause pour laisser retomber la pression et faire le point. C’était ma seule certitude !

Ma nouvelle situation m’a amené à me poser une lumineuse question : qu’est-ce que je ferais si ne n’avais aucune limite, aucune culpabilité, aucun problème d’argent ou de temps ?

J’ai pris une feuille et j’ai fait la liste. Et à partir de cette idée folle, toutes les portes se sont ouvertes :

  • J’ai postulé pour travailler en free-lance à temps partiel dans mon secteur d’activité et j’ai été recrutée immédiatement. Cela m’a apporté une liberté financière et de temps.
  • J’ai commencé à m’occuper de moi (sport, stages de développement personnel, formation en massage, voyages.) Ces expériences m’ont révélé un talent et des aptitudes que j’ignorais totalement.
  • J’ai rencontré des personnes dans la même démarche et énergie que moi. Elles m’ont encouragée et soutenue.
  • J’ai fait un bilan de compétences dont les conclusions m’interdisaient d’abandonner mon métier. Cela a renforcé ma volonté de changer !

Deux ans plus tard, je me lançais à mon compte en massage (et en 2001, c’était vraiment marginal voire totalement fou!). Ma vie a changé de façon radicale et tout ce que j’ai fait avant m’a été utile (contrairement à ce que je pensais).

Conclusions et questions à se poser avant d’AGIR

  1. Il n’y a pas une voie ou une méthode. Il y a vos aspirations, vos différences, votre histoire, vos choix et vos décisions.

  2. Que voulez-vous ? Pourquoi ?

Identifiez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas ou plus. Ce qui compte le plus est ce que vous voulez (même si vous n’avez pas une vision très précise), car c’est ce qui vous mettra sur votre voie. C’est ce qui vous permettra d’identifier vos vrais besoins et votre réelle motivation.

pexels-photo-132922

3.Faites un bilan de compétences avec des professionnels si vous en avez la possibilité.

Vous pouvez quoi qu’il en soit faire le point seul(e) en mettant noir sur blanc tout de suite :

  • vos expériences personnelles et professionnelles,
  • vos aptitudes, qualités, talents,
  • votre formation,
  • ce que vous aimez faire,
  • ce que faites-vous avec plaisir,
  • ce qui vous passionne (ce que vous faites sans vous rendre compte du temps qui passe),
  • ce que vous faites de façon unique,
  • ce que vous faites avec à votre inspiration/intuition.

4. Faites ensuite la liste de ce que vous feriez si vous n’avez aucune limite. Si tout était possible. Ne vous occupez pas de savoir si c’est réalisable pour l’instant.

Réinventez-vous et votre vie, au moins sur le papier (ça, rien ne vous empêche). C’est un début.

5.Vous séchez ? Cherchez les réponses en prenant des initiatives. En vous laissant inspirer par les gens que vous admirez (mentors, héros). En faisant de nouvelles expériences, rencontres (plus que des recherches théoriques). En pratiquant de nouvelles disciplines ou des activités que vous n’avez jamais faites avant. En prenant le temps de faire ce qui vous inspire. En proposant vos services ponctuellement dans le cadre d’un stage ou du bénévolat, etc.

6. Prenez de la distance par rapport aux critiques et aux jugements. Le changement fait peur et suscite parfois la jalousie. Personne ne sait mieux que vous ce dont vous avez besoin.

7. Quand changer ? Quand commencer ? Dès que vous aurez clarifié vos idées et pris des décisions, le processus est en route. Si vous ne parvenez à cette première étape, faites-vous aider (thérapeutes, professionnels en ressources humaines, rencontres avec les gens qui vous inspirent, qui ont fait ce à quoi vous aspirez).

8. Faites confiance à la vie. Elle vous veut du bien ! Elle est de votre côté.  Laissez-la vous guider. Écoutez-la.

Agissez et voyez si :

  • des opportunités se présentent, des solutions arrivent, des rencontres se font, votre projet avance et se concrétise. Super, continuez !
  • Rien ne se passe : Avez-vous fait quelque chose? Si oui, refaites la liste de ce que vous voulez, car vous vous êtes sans doute trompé d’objectif (besoins et aspirations).
  • Des avancées se font difficilement, mais vous êtes sûr(e) de vos objectifs : tirez les leçons de ce que vous devez changer dans vos croyances, votre comportement, stratégie. Qu’est-ce que ces difficultés vous révèlent ? Persévérez !

Partagez dans les commentaires où vous en êtes dans votre processus de changements ou les difficultés que vous rencontrez ?

Si vous pensez que cet article peut être utile à quelqu’un, partagez!

 

 

Comments

comments

Auteur : Coralie

Thérapeute, auteur, sage femme des consciences et des rêves.

6 pensées sur “« Je veux changer de métier ou de façon de travailler »”

  1. Bonjour.
    Je suis dans cette démarche depuis 1 an.
    J’ai pu quitter mon emploi au mois d’avril dernier. Depuis j’ai effectué des stages des formations de découverte vers ce que je pënsais être ma future vie.
    Au fil des rencontres très, des formations ma vision s’est affinée.
    Aujourd’hui je vends ma maison pour m’installer ailleurs, puisque dans mes démarches et déplacements je suis tombée amoureuse d’une maison, celle dont j’ai toujours rêvé, celle que je voyais en rêve depuis toujours !
    La vente de mon appartement s’annonce favorable. Ce n’est que du bonheur.
    Mon projet professionnel s’agence et mûrit autour de ce lieu, mon paradis.
    Une évidence , il fallait que je quitte ma ville.
    Maintenant tout est possible.
    Il suffit de croire en la vie, d’écouter les signes qui nous sont donnés.
    Je pars encore un peu vers l’inconnu mais j’y crois et je suis heureuse de mon choix.
    Bon courage à tous et osez ! Ça en vaut la peine.

    1. Merci pour ce témoignage encourageant Cathy. Je te souhaite tout ce que tu désires et encore plus! A bientôt

  2. Bonjour Coralie,

    Très bel article,très inspirant car je me retrouve dans tes propos et souhaite prendre une année sabbatique en 2o17.
    Je vais ais donc prendre mon crayon,ma feuille et faire le point

    Merci

    Sonia

    1. Merci et bravo Sonia, Tu choisis de t’aligner à tes aspirations et la vie t’accompagne. Vas au plus profond de toi, prends le temps de découvrir ce que tu veux vraiment et tout va bien se passer. Profite bien te ton année. Tiens nous au courant! Coralie

  3. Bravo pour ton article. C’est finalement la clé du bonheur : faire ce que l’on souhaite et surtout s’en donner les moyens sans jamais lâcher !

    1. Merci Clo, 100% d’accord! Ne jamais baisser les bras mais lâcher les blocages que nous avons mis en place à notre insu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *