“Je n’ai pas le temps de faire ce dont je rêve”

 

Lorsque nous ne prenons pas le temps pour réaliser ce qui nous importe vraiment, cela signifie que nous ne sommes pas prêts. Pour trouver les ressources (connaissances, temps, moyens) afin de réaliser ce que nous souhaitons, nous devons être mûrs.

p1060026

Bien souvent nous ne sommes pas conscients d’un problème ou nous attendons d’être au pied du mur pour le résoudre (maladie, séparation, licenciement, accident, échecs, etc.). Parce qu’une fois arrivés “à saturation”, nous avons l’énergie nécessaire pour appliquer les solutions. Nous n’avons plus d’autre choix.

Une fois que nous avons vu le problème et eu l’appréciation de tierces personnes (médecin, juge, avocat, thérapeute, spécialistes, etc.), nous cernons mieux ce que nous devons faire (cela nous évite de chercher nous-mêmes les réponses et nous avons moins peur de nous tromper : nous sommes plus en confiance).

La plupart du temps, nous avons donc besoin de nous sentir obligés, d’être face à l’urgence ou de faire cesser une souffrance morale ou physique devenue insupportable, pour agir. Ainsi fonctionne l’être humain. Seule la souffrance nous réveille. Quand tout va bien, nous nous laissons porter.

Parfois, nous sommes partiellement conscients du problème et nous ne faisons rien pour le résoudre ou bien ça n’aboutit pas… parce que nous doutons et ne sommes pas encore mûrs.

Il n’y a pas de culpabilité à avoir… “tous les chemins mènent à Rome”.

Les épreuves sont nos meilleurs enseignants. Cependant, nous souffrons souvent inutilement. La culpabilité, l’inertie et l’angoisse ne sont pas utiles. Elles ne résolvent rien, elles freinent nos initiatives.

voiles cannes

Il existe 3 sources d’énergie et d’inspiration pour réaliser nos rêves :

  • La peur (liée à l’instinct de survie) et la volonté d’arrêter de souffrir provoquées par un problème.
  • L’enthousiasme généré par la visualisation de ce qui nous tient à cœur.
  • L’évidence, la vision de ce qui est juste (qui vient du plus profond de soi, de l’intuition).

Ces trois facteurs peuvent se combiner selon les situations. Par exemple : je veux gagner plus d’argent pour faire ce que j’aime, acheter cette petite maison dans la nature, que je pourrais utiliser pour faire des groupes de paroles pour aider les autres. Ce rêve résout une problématique d’argent, apporte de l’enthousiasme et correspond à la personne qui l’a exprimé.

Un autre témoignage dit : Je ne veux plus souffrir de la solitude (souffrance) et je veux partager ma vie et l’amour avec un compagnon (enthousiasme).

Les thématiques qui reviennent le plus souvent dans vos questions sont :

Je veux changer de métier pour faire ce que j’aime, travailler avec enthousiasme et répondre aux besoins des autres.

Je veux rencontrer l’âme sœur pour aimer et être aimé.

Je souhaite divorcer ou me séparer afin de rencontrer l’âme soeur.

Je veux avoir de l’argent pour réaliser … ce qui me tient à cœur.

Je veux guérir pour retrouver mon énergie et mon enthousiasme.

Je veux perdre du poids pour me sentir bien et retrouver mon énergie.

Je veux élever mes enfants du mieux possible et apaiser nos relations.

img_4085

Si nous voulons éviter de souffrir inutilement et trouver la motivation pour réaliser nos rêves, nous pouvons  clarifier ce que nous voulons en répondant à ces questions :

  1. Qu’est-ce que je veux et pourquoi? Dans tous les cas, nous sommes les seuls à pouvoir choisir et décider ce que nous voulons pour nous. Il est possible de répondre à ces questions à deux ou à plusieurs, s’il s’agit d’un rêve commun.
  2. Est-ce que cela résout un de mes besoins/problématiques et celle d’un ou des autres?
  3. Ou/et : Est-ce que cela m’apporte de l’enthousiasme et aux autres?
  4. Ou/et : Est-ce évident, est-ce juste pour moi et pour les autres?
  5. Faire la liste de mes priorités et les réorganiser.

Si mon rêve est une priorité, je trouverais le “comment”, le temps et les ressources (humaines, financières, matérielles) dont j’ai besoin.

Si mon agenda est déjà trop rempli, il m’appartient de supprimer ou mettre entre parenthèses (ou de déléguer) une activité afin de remplir ma priorité.

  1. Qu’est-ce que je peux faire maintenant pour aller vers ce que je souhaite? Nous pouvons toujours commencer tout de suite (recherche d’informations, organisation, dialogue, rencontres, etc.)

A vos stylos et claviers!

Vous pouvez poser vos questions par rapport à cet articles dans les commentaires ci-dessous.

Vous avez aimé cet article et vous pensez que d’autres personnes devraient le lire, likez et partagez.

Comments

comments

Auteur : Coralie

Thérapeute, auteur, sage femme des consciences et des rêves.

1 pensée sur ““Je n’ai pas le temps de faire ce dont je rêve””

  1. super article Coralie , j’ai bien aimé les méthodes d’organisation d’agenda pour mètre en premier les priorités .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *