Comment court-circuiter les problèmes pour retrouver un état d’esprit positif en un instant ?

coralie thomas chateau (3)

Ce matin, j’étais énervée! Plusieurs petites contrariétés m’ont plongé dans un nuage de grisaille. J’ai eu un certain vertige en voyant tout ce que j’avais à faire en plus du travail pour mon blog. Plus j’y pensais, plus cela se transformait « en mode tsunami ».

Lorsque j’en ai pris conscience et que j’ai constaté que je n’en sortais pas, j’ai décidé de faire une pause. Je me suis observée : mes sensations physiques, mes émotions, ma respiration. Mon ressenti négatif a commencé à se dissiper. J’ai ensuite décidé de penser à ce qui me motivait. En quelques minutes, j’étais sortie de l’emprise de mes pensées et de mes émotions. Je reprenais les rênes pour recommencer à travailler dans un état d’esprit positif et productif.

Lorsque nous pensons à un problème ou une contrariété, elle tourne en rond dans notre tête. Nous la ressassons sans cesse. Elle nous obsède. Elle s’amplifie. Elle s’aggrave. Elle nous contrôle. Les solutions s’éloignent.

Nous sommes bien souvent le jouet de notre mental et des circonstances. Il existe un moyen simple de les court-circuiter! Il suffit de penser ou de faire autre chose.

Faire une pause, observer, tourner délibérément son attention sur une pensée positive, qui nous donne de l’enthousiasme est ce qui permet de changer tout de suite de ressenti, de retrouver la paix.

Oh, j’entends déjà ceux qui pensent que « cela ne résout pas le problème ! » Que c’est simplement le fuir ! C’est vrai ! Il ne s’agit pas de le fuir, il s’agit de sortir de son emprise pour permettre aux solutions de se présenter. Lorsqu’on choisit de se voiler la face ou quand on décide de ne pas se laisser manipuler par nos pensées négatives, l’intention n’est pas la même. Le résultat non plus.

Il y a autant de solutions que de problèmes. « A chaque problème sa solution ». Ce qui nous empêche de les trouver, c’est le manque de recul et de discernement. Les pensées et les émotions négatives attirent d’autres pensées et émotions négatives. Lâcher le problème permet à la solution d’émerger d’elle-même.

Si le problème persiste ou s’il est récurrent, il faudra alors s’intéresser à la cause. Et si on ne la voit pas, il est nécessaire de faire appel à une tierce personne. Quelqu’un de neutre qui a le recul que nous n’avons pas.

Maîtriser ses pensées, c’est être libre. Libre de nos conditionnements. Libre des entraves que nous connaissons tous. Peut-être que vous le saviez déjà, mais si vous le faites régulièrement vous constaterez une grande différence !

Réaliser ses rêves prend du temps, tandis que changer d’état d’esprit peut se faire en quelques instants. C’est la clé pour retrouver notre bien-être et pouvoir réaliser ses rêves.

Cela ne s’apprend pas en un jour. La maîtrise est le fruit d’un entraînement régulier, mais une fois que l’on sait comment ça fonctionne, c’est de plus en plus facile. Je pratique toujours, et vous ?

***

Si cet article vous a été utile, partagez et échangez votre opinion, votre appréciation, vos idées dans les commentaires. Votre expérience est précieuse : interagissez avec les autres abonnés !

PS : Vous cherchez un livre intéressant pour la rentrée ? J’ai rajouté deux références dans la page livres et films conseillés, c’est le moment d’aller la visiter !

Comments

comments

Auteur : Coralie

Thérapeute, auteur, sage femme des consciences et des rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *