“Je n’ai pas de rêve”

définir ses rêves et ses objectifs

Certains d’entre vous m’ont confié ne pas avoir de rêve ou choisir ou de ne plus en vouloir. Nous aspirons pourtant tous à quelque chose. On peut l’appeler désir, but, objectif ou projetce qui importe, c’est que nos aspirations profondes nous aident à dépasser nos limites, à révéler le meilleur de nous-même. Les rêves et les désirs sont seulement des supports pour ouvrir ses œillères et profiter de tout ce que la vie a à nous offrir.

Certaines philosophies ou enseignements spirituels bannissent les rêves. Le bouddhisme, par exemple, met en garde face aux désirs qui sont l’expression de l’ego. Vouloir les réaliser nous expose à la tentation et aux illusions. La plupart des religions assimilent les désirs aux plaisirs qui éloignent de l’essentiel. Nous sommes tous imprégnés de ces idées qui se sont répandues dans nos cultures (au-delà des croyances religieuses).

Ce dont je parle dans ce blog, c’est d’aller à l’essentiel en réalisant ce qui nous tient à cœur. Il ne s’agit pas de nourrir son ego au travers de chimères, mais bien de profiter de sa vie pour découvrir notre vrai potentiel et non pas rester l’esclave de nos peurs et autres croyances réductrices.

Tant que nous sommes en vie, nous avons des expériences à faire. Les expériences font évoluer notre conscience. Elles nous aident à aller au-delà de nos conditionnements et découvrir que nous pouvons faire ce que nous anime. Si on les prend comme telles.

Celui qui n’a pas de rêves n’a souvent pas pris le temps de les découvrir (se poser la question). J’ai longtemps attendu que ma vie m’arrive par exemple. Je croyais que le destin ou la fatalité étaient plus forts que mon propre libre arbitre.

Celui qui les refuse au nom de ses convictions personnelles ou de ses contraintes (familiales, religieuses, matérielles, physiques, d’âge, etc.), est peut-être le jouet de ses croyances. Se consacrer à vivre en paix et ne rien vouloir est un objectif. Tous les choix sont respectables. Le tout est de savoir si nous en sommes conscients ou si nous sommes résignés.

Certains exemples illustrent que tout est possible, comme nous le montre le film Intouchables (inspiré de la vie de P. Pozzo di Borgo devenu tétraplégique dans un accident de parapente et ayant perdu sa femme). Les réalisateurs ont réussi à en faire un film drôle (peu de gens ont dû croire en leur projet lorsqu’ils l’ont imaginé!).

Martin Luther King a réussi à faire évoluer les consciences en déclarant : « I have a dream » ! Gandhi, Nelson Mandela, Soeur Emmanuelle, Mère Térésa, et bien d’autres, ont rendu possible ce qui était impossible à leur époque. Bill Gates a aussi contribué à changer le monde en suivant un rêve en bricolant dans son garage. Et devinez quoi? Ils sont partis de zéro. Il n’avait rien… seulement leur vie! Des millions d’anonymes révèlent leur potentiel en réalisant leurs rêves. Si en réalisant un de vos rêves vous inspirez une seule personne, n’est-ce pas c’est déjà ENORME ?

Nous n’avons pas tous les mêmes besoins ni les mêmes rêves. C’est ce qui fait la richesse de ce monde et tous les possibles aussi.

Rencontrez-vous des difficultés pour identifier vos rêves ou vos projets ?

Si vous avez aimé cet article , likez et partagez avec les boutons juste là, sur la gauche.

PS : Vous cherchez un livre intéressant pour la rentrée ? J’ai rajouté deux références dans la page livres et films conseillés, c’est le moment d’aller la visiter !

 

Comments

comments

Auteur : Coralie

Thérapeute, auteur, sage femme des consciences et des rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *