Vivre dans le présent (pleine conscience) : possible ou non?

Chères Ame-ies,

Hier, je lisais un article ironique sur la pleine conscience.

La pleine conscience est une technique de méditation qui consiste à rester centré sur le présent, à observer ses pensées, ses émotions et les choses autour de soi, à ne faire qu’un avec tout ce qui est afin de ne pas se laisser engloutir par ce qui nous arrive et rester ainsi ce que nous sommes vraiment (la Conscience de tout cela).

La finalité étant de pouvoir le pratiquer dans l’action, c’est-à-dire à chaque instant et vivre serein.

Cet article se moquait des américains soudain saisis par la mode de mettre de la conscience dans tout ce qu’ils font : en vivant un conflit relationnel au boulot, les contrariétés du quotidien, la crise de colère de son bambin ou en faisant la vaisselle.

La journaliste ironisait donc en laissant sous-entendre que c’était impossible à vivre dans le tumulte de nos journées, tout en consacrant une pleine page sur le sujet!

Toute vérité franchit trois étapes. 
D'abord elle est ridiculisée. 
Ensuite, elle subit une forte opposition. 
Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence. 
Arthur Schopenhauer

Espérons que ce ne soit pas une mode (des centaines de millions de gens pratiquent déjà sur la planète), mais plutôt une véritable évolution de la conscience humaine vers plus de sérénité, de joie et d’amour.

Cela peut devenir une réalité si chacun apporte sa pierre à l’édifice en pratiquant de son coté.

 

Dans les méditations guidées que je vous propose sur mon blog, vous expérimentez peut être le temps de l’écoute, que “tout va bien“. Vous êtes calme, tranquille et vous sentez que tout est bien. Vous n’avez rien besoin de plus ou de moins.

Qu’est-ce que ça signifie?

Qu’est-ce qui fait que cela soit possible ?

Pendant que vous vous détendez en observant ce qui est là vous faites abstraction de vous-même en tant que personne, vous êtes le Soi, l’Être, votre présence.

Dès que vous revenez à vos activités vous repensez à vos problèmes : conflits, factures à payer, manque de ceci ou cela. Votre mental reprend les commandes avec son flot incessant de pensées et de ressassements.

Et pourtant quelque part en vous, tout va bien, comme vous venez d’en faire l’expérience.
Vos problèmes, ce qui vous agace – ce que vous refusez – vient vous montrer ce à quoi vous vous identifiez, ce à quoi vous vous accrochez sans vous en rendre compte.

Vous n’êtes pas votre personnalité, votre caractère, des problèmes, les émotions qui en découlent ou votre histoire. C’est ce que vous avez pour devenir conscient de qui vous êtes vraiment.

C’est ce qu’enseigne la méditation tout en laissant chaque fois plus de place à l’Être en vous.

En utilisant ce qui vous fait souffrir et en en prenant conscience, vous pouvez choisir de le lâcher. Vous vous servez de ce que vous avez comme révélateur de ce qui vous empêche d’être vous.

Ce que vous êtes déjà! Maintenant. Bonne nouvelle n’est-ce pas?

Tout est bien.

Dès que vous en prenez conscience vous sortez de l’inconscience de l’identification et vous êtes libre. Vous êtes… aussi longtemps que vous restez vigilant-e. D’où l’importance de pratiquer la pleine conscience en action.

Cela peut sembler impossible au départ. Votre ressenti sera cependant le socle de cette conscience et vous permettra d’être persévérant-e.

Je ne sais pas pour vous, mais depuis quelques mois, je ressens que l’intégration de ces pratiques est facilitée… sans doute parce que nous sommes de plus en plus nombreux à les vivre au quotidien.

​​​​​​​J’espère que l’énergie de ces mots vous aideront à rester calme et tranquille au milieu de l’agitation de la rentrée.

Les méditations guidées sont ici.

Des questions? Posez-les dans les commentaires ci-dessous.

​​​​​​​Coralie

2 commentaires sur “Vivre dans le présent (pleine conscience) : possible ou non?

  1. Merci Coralie pour ce post. Je vois beaucoup de point commun avec ce que je fais. Et j’aime avoir ton angle de vue.
    Au plaisir de te lire !
    Sébastien

    1. Super, en effet nous sommes sur la même longueur d’ondes! Merci pour ton retour, à bientôt Sébastien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *